Dissimuler ce message

Un message de notre Directeur exécutif, Phil Bloomer

Aujourd'hui plus que jamais, les militants au sein des ONG et des entreprises ont besoin des informations que nous fournissons pour continuer à placer les droits de l'homme au premier plan dans la conduite des activités économiques.

Nous sommes une petite association à but non lucratif avec une énorme mission. Nous ne pouvons fournir des informations du monde entier et des mises à jour hebdomadaires sans les dons de personnes comme vous.

Merci de bien vouloir envisager de contribuer à notre travail. Tout don est une aide immense!

Je vous remercie,
Phil Bloomer, Directeur exécutif

Faire un don maintenant! Dissimuler ce message

Ce contenu fait partie d’une histoire plus large, mais cette histoire n’est pas disponible dans votre langue. Nous vous recommandons quand même de lire ce contenu dans le contexte d’une des histoires suivantes :

« Ranking Digital Rights » classe les entreprises du web et des télécoms en matière de respect de la vie privée et liberté d’expression

Auteur: Delphine Cuny, L'Obs et Rue 89 (France), Publié le: 13 November 2015

« Google protégerait mieux vos « droits numériques » que Facebook », 4 novembre 2015

Le meilleur garant de la liberté d’expression et du respect de la vie privée en ligne serait donc Google  ? C’est ce qu’il ressort d’un classement établi après plus de deux ans d’études par le groupe de réflexion New America Foundation… Ce « Ranking Digital Rights » attribue dans l’ensemble de mauvaises notes aux seize géants du Web et des télécoms passés au crible, en particulier à Facebook…Cette initiative à but non lucratif, [est] destinée à promouvoir la liberté d’expression et le respect de la vie privée – «  des droits de l’homme qui s’étendent au champ numérique  »…Le classement s’appuie sur différents standards tels que les « principes directeurs relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme  » de l’ONU et les grands engagements de la Global Network Initiative…«…Nous espérons que cet index conduira à plus de transparence de la part des entreprises, ce qui peut donner le pouvoir aux utilisateurs de faire des choix éclairés dans la façon dont ils se servent des technologies. » [a déclaré la directrice du projet]…[Fait aussi référence à AT&T, Axiata, Etisalat, LinkedIn, Microsoft, Orange, Vodafone, Yahoo]

Tout lire

Entreprises concernées: Alphabet AT&T Etisalat Facebook Google (part of Alphabet) LinkedIn (part of Microsoft) Microsoft Orange Vodafone Yahoo! (part of Verizon)