2015, année meurtrière pour les défenseurs de l'environnement, selon une ONG

Auteur: Pierre Le Hir, Le Monde (France), Publié le: 20 June 2016

« 2015, année meurtrière pour les défenseurs de l'environnement », 20 juin 2016

Pour les militants écologistes et les peuples indigènes en lutte contre l’accaparement et la destruction de leurs terres,…2015 a été une année noire. C’est ce que fait apparaître le rapport « On Dangerous Ground » (en terrain dangereux) publié…par l’ONG Global Witness…

L’an passé, les défenseurs de l’environnement ont payé le tribut le plus lourd au Brésil (50 morts), aux Philippines (33) et en Colombie (26). Ils ont été tués dans des conflits associés majoritairement à l’extraction minière, mais aussi à des activités agro-industrielles, forestières, hydroélectriques…

« Alors que la demande de produits comme les minerais, le bois et l’huile de palme se poursuit, des gouvernements, des entreprises et des bandes criminelles s’emparent des terres au mépris des populations qui y vivent », dénonce Billy Kyte…[de] Global Witness…

Face à cette criminalité quasi organisée, les populations indigènes sont les plus vulnérables…

…[L]e rapport souligne une « hausse du nombre de cas de criminalisation de militants à travers l’Afrique » : arrestation au Cameroun du directeur d’une ONG luttant contre des plantations d’huile de palme…condamnation en Sierra Leone du porte-parole d’une association de propriétaires terriens affectés par l’emprise des palmiers à huile…

 

Tout lire