Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/france-deux-ong-déposent-une-plainte-contre-samsung-pour-pratiques-commerciales-trompeuses-en-relation-à-des-violations-des-droits-du-travail-dans-ses-usines#c166828

Accusé de "violations des droits fondamentaux", Samsung visé par une plainte

Auteur: Sarah Leduc, France24, Publié le: 11 January 2018

...Les ONG Sherpa et Peuples solidaires ont annoncé, jeudi 11 janvier, avoir déposé une plainte [contre Samsung] devant le tribunal de grande instance de Paris contre le géant de l’électronique sud-coréen et sa filiale française pour "pratiques commerciales trompeuses".

...Les deux ONG dénoncent des violations de "droits fondamentaux" dans les usines chinoises de la firme et plus particulièrement chez l’un de ses sous-traitants, l’entreprise HEG. Des accusations qui mettent à mal l'image d'entreprise responsable que Samsung met en avant, en publiant sur son site internet des engagements éthiques ambitieux, et en assurant respecter les droits des travailleurs sur toute la chaîne de production. La société affirme même avoir "l’objectif de devenir l’une des entreprises les plus éthiques au monde".

...Sherpa et Peuples solidaires avaient déjà déposé une première plainte en 2013 contre la seule filiale française, mais celle-ci avait été classée sans suite. Les deux ONG affirment aujourd'hui verser de nouveaux éléments au dossier démontrant le recours au travail des enfants, ainsi que des conditions de travail et d’hébergement indignes pour les salariés chinois du géant des smartphones.

... Sherpa et Peuples solidaires s’appuient sur plusieurs rapports fournis par une ONG américaine China Labor Watch (CLW), qui s’est infiltrée à diverses reprises dans les usines de HEG depuis 2012. 

 ...En juillet 2014, Samsung avait suspendu temporairement sa collaboration avec un fournisseur chinois accusé de faire travailler des mineurs de moins de 16 ans. Le constructeur sud-coréen affirmait alors afficher une "tolérance zéro" à l'égard du travail des enfants.

Tout lire

Entreprises concernées: Samsung