La Banque nationale suisse (BNS) et la Banque cantonale de Zurich investissent dans Nevsun Resources accusée de complicité dans l'utilisation de travail forcé en Erythrée ; avec la réponse des banques

Credit Nevsun

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Réponse
18 August 2017

Réponse de la Banque Nationale Suisse

Auteur: Banque Nationale Suisse

Nous ne faisons aucun commentaire sur nos investissements dans des actions émises par des entreprises spécifiques.

...La BNS [Banque Nationale Suisse] ne poursuit ainsi aucun objectif stratégique et elle ne s’immisce pas dans les affaires courantes des entreprises...

...[N]ous renonçons à investir dans des entreprises qui contreviennent de manière grave et manifeste à des principes faisant l’objet d’un large consensus, telles que celles qui produisent des armes condamnées sur le plan international, qui violent massivement des droits humains fondamentaux ou qui causent de manière systématique de graves dommages à l’environnement (voir les directives générales sur la politique des placements, https://www.snb.ch/fr/mmr/reference/snb_legal_richtlinien/source, page 3).

Nous déterminons les entreprises à exclure dans un processus clairement défini...

Télécharger le document

Réponse
+ Deutsch - Cacher

Auteur: Zürcher Kantonalbank

Besten Dank für Ihre Anfrage. Im Rahmen der Anlageprodukte für ihre Kunden hält die Zürcher Kantonalbank Beteiligungen an Nevsun. Es handelt sich dabei um diversifizierte Produkte. Die Höhe der Beteiligung ist unter anderem abhängig von der Wertentwicklung sowie Zu- und Abflüssen in die Anlageprodukte.

Réponse
17 August 2017

Réponse de la Banque cantonale de Zurich

Auteur: Banque cantonale de Zurich

Le Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l'Homme a invité la Banque cantonale de Zurich à répondre sur ses investissements dans Nevsun Resources ; entreprise poursuivie en justice au Canada pour complicité dans l’utilisation de travail forcé en Erythrée. La réponse de la banque est disponible ici en allemand.

Ceci est une traduction non-officielle de la réponse de la Banque cantonale de Zurich par le Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l'Homme:

« Merci beaucoup pour votre enquête. Dans le cadre des produits d'investissement pour ses clients, la Banque Cantonale de Zurich détient des investissements dans Nevsun Resources. Ce sont des produits diversifiés. La taille de l'investissement dépend, entre autres, du développement de la valeur ainsi que des entrées et des sorties dans les produits d’investissement.»

Article
3 August 2017

La BNS investit dans une firme mêlée à un scandale de travailleurs forcés

Auteur: Feriel Mestiri, RTS (Suisse)

La Banque nationale suisse (BNS) et la Banque cantonale zurichoise investissent dans la société minière canadienne Nevsun Resources, empêtrée dans un scandale de travailleurs forcés en Erythrée.

Durant le premier trimestre 2017, la BNS a continué d'investir dans la société canadienne controversée, à hauteur de 492'700 actions d'une valeur de plus de 1,2 million de dollars, soit environ 0,16% de la société...

Or, Nevsun Resources, qui détient 60% de la mine d'or et de cuivre Bisha, en Erythrée, est empêtrée depuis des mois dans un scandale de travailleurs forcés présumés...

"L'intérêt de la Banque nationale [suisse] pour les investissements en actions est purement financier. La BNS ne s'immisce pas dans les affaires courantes des entreprises", a-t-elle répondu, précisant toutefois appliquer "des critères éthiques d'exclusion très clairs", pour des questions relevant notamment de "violation massive des droits humains fondamentaux"

...La Banque nationale Suisse, qui "suit une gestion indicielle", n'est pas la seule à croire en l'indice boursier Nevsun Resources. De nombreux investisseurs ont également parié sur la société canadienne. Parmi eux, la Banque cantonale de Zurich, qui avait augmenté de 12,7% ses investissements Nevsun Resources durant le premier trimestre 2017...

Tout lire