Niger : Areva peut mieux aider le pays, selon Guy Gweth, Conseiller en intelligence économique

Auteur: Guy Gweth, Financial Afrik (Mauritanie) , Publié le: 15 July 2014

"Areva peut changer le monde en changeant au Niger", 14 juillet 2014

Le 26 mai 2014, le groupe français et l’Etat nigérien ont renouvelé un contrat d’exploitation de deux mines d’uranium après 18 mois de négociations. L’accord le plus favorable jamais consenti par Areva au Niger...L’application de la loi 2006...fera croître la redevance minière de 5,5 à 12%, en échange d’une exemption de TVA à Somaïr et Cominak, deux entités d’Areva. Le groupe accepte par ailleurs de financer « la route de l’uranium » dans le nord du pays à hauteur de 90 millions d’euros, un programme de développement agricole d’un montant de 17 millions d’euros, ainsi qu’un nouveau siège social à Niamey regroupant toutes les sociétés nigériennes liées à ses activités. L’accord engage enfin le groupe français à privilégier la nomination de directeurs généraux de nationalité nigérienne aux conseils d’administration de la Somaïr et de la Cominak en 2014 et 2016. De mémoire d’analyste, jamais accord entre Paris et Niamey n’avait été aussi favorable au Niger...Areva pourrait inciter et aider à la création de deux instruments essentiels de sécurité : un fonds de stabilisation pour amortir les chocs liés à la volatilité des cours des matières premières et un fonds spécial dédié aux générations futures...Areva semble avoir compris qu’aucune entreprise ne peut plus se contenter de développer sa croissance en faisant fi des conséquences de ses actes, même dans une ex-colonie…En acceptant de réinventer son rôle, le groupe français pourrait non seulement améliorer son image, mais contribuer à rendre le monde meilleur.

Tout lire

Entreprises concernées: Areva